Vos résultats de recherche

Location et moisissure due à l’humidité

Posté par denis sur 17 décembre 2015
| 0

Je suis locataire d’une petite maison depuis février 2006. En novembre, j’ai constaté des moisissures dans un coin de ma chambre et en ai averti le propriétaire qui est venu constater. Il m’a conseillé de bien chauffer et aérer la pièce, ce que j’avais d’ailleurs toujours fait ! Je me suis ensuite aperçue que la moisissure attaquait aussi mes meubles et les murs de la chambre de mon fils située sous la mienne. Je lui ai rappelé plusieurs fois et à ce jour, rien n’est fait. J’ai acheté des absorbeurs d’humidité. Aujourd’hui, j’ai trouvé mon lombostat (fabriqué sur mesure pour mes problèmes de dos) complètement moisi dans ma garde robe. Désespérée, je compte quitter la maison. Puis-je demander que la période de préavis de 3 mois soit écourtée et le remboursement de mon lombostat et des absorbeurs d’humidité ?

A mon départ, le papier peint moisi ne va-t-il pas être retenu de ma caution ?

Madame B., de Lodelinsart

Vous pouvez bien entendu proposer à votre bailleur de marquer son accord sur un départ anticipé sans paiement d’indemnité et moyennant libération de la garantie locative

Si un tel accord ne devait pas être possible, il serait à notre sens sage de faire constater l’humidité par un technicien. Plutôt que de demander au Juge de Paix la désignation d’un expert judiciaire, peut-être auriez-vous intérêt à interroger les services de l’Inspection Régionale du Logement (+32 (0)2 204 12 80 pour Bruxelles) qui pourrait sans trop de frais venir constater si votre logement est insalubre en raison de l’humidité et surtout, pour contrer l’éventuelle réplique de votre bailleur, si l’origine est structurelle (et non dû à un manque d’aération ou de chauffage de la part du locataire). Renseignez-vous également à l’administration communale puisque chaque bourgmestre a la compétence de déclarer insalubre des logements ne respectant pas les conditions minimales de confort et de sécurité.

Peut-être que la perspective d’une telle enquête incitera votre bailleur à se montrer plus souple…