Vos résultats de recherche

Résiliation de bail courte durée sans préavis

Posté par denis sur 19 décembre 2015
| 0

Je me trouve devant un fait accompli, voulez-vous bien m’informer si j’ai droit au paiement d’une indemnité et que puis je réclamer.
En date du 01/02/15 je signe un bail à usage de résidence principale pour une durée maximale de 3 ans, en date du 14/10/15 je reçois une lettre recommandée de ma locataire qui m’écrit qu’elle ne peut plus assumer le loyer et me joint la clef de l’appartement et un document me permettant de récupérer la garantie bancaire..Je n’ai pas reçu de préavis annonçant un renom au bail, aucune demande verbale d’arrangement à l’amiable et pas d’état des lieux de sortie, l’appartement est vide de tous meubles et les peintures murals sont peintes en rouge et vert de gris, alors qu’à l’origine, les murs étaient de couleurs crème, faciles à repeindre en cas de menus dégâts.
Que puis-je faire ?

Monsieur L., de Ixelles

Votre locataire est totalement en faute. Vous pourriez parfaitement réclamer en justice la résolution du bail à ses torts exclusifs, le paiement du loyer et des charges jusqu’à la date de la résolution prononcée par le Tribunal, plus une indemnité de résolution et/ou de relocation selon ce que prévoit votre bail et à défaut la loi, ainsi que les éventuels dégâts locatifs. Ceci dit, si vous récupérez déjà la garantie locative de 3 mois, que vous remettez en état et que vous relouez tout de suite, il faut peut-être songer à s’en contenter. Une procédure judiciaire vous donnerait plus que certainement totalement gain de cause, mais si votre ancienne locataire est insolvable ou peu solvable, ce qui est certainement le cas, vous pourrez encadrer votre jugement, mais difficilement le faire exécuter…Tout dépend donc de la solvabilité de votre locataire.